LE FESTIVAL

Inspiration . Historique

VIRAGE, fabrique d’idées est né en 2015, dans un désir de s’activer pour contribuer à trouver des issues aux impasses politiques, sociales et économiques actuelles. La première édition s’intitulera VIRAGE: fabrique d’idées pour survivre à 2015.

Éventuellement, nous avons survécu à 2015. Et le chantier de réflexion a porté fruits. De nos quelques pistes de départ, les centaines de personnes ayant participé au festival ont contribué à développer et enrichir le contenu de l’événement. Nous avons organisé des conférences fascinantes, vécu des ateliers qui ont décolonisé les imaginaires, des spectacles qui ont fait vivre magie et émotions fortes, vu des enfants heureux en contact avec la nature. Mais surtout, nous nous sommes rempli.e.s de rencontres, discussions et échanges riches en diversité, en découvertes et en transmission de savoirs.

Nous poursuivons, en 2017, le chantier de réflexion entamé depuis 2015. Que vous soyez à plein régime dans la Transition ou que vous entendiez le mot pour la toute première fois, tout le monde trouve à VIRAGE une expérience qui vaut le détour!

 

Un aperçu des précédentes éditions

VIRAGE 1

VIRAGE 2

Le Québec est riche, d’une richesse plurielle.

Le Québec recèle de nombreuses richesses naturelles; des forêts jeunes et moins jeunes abritant des milliards de milliards de mouches noires, de mésanges, de caribous, d’ours, et de loups. Des gisements minéraux ou l’or, le diamant et le fer rivalisent en couleurs et en brillance à qui sait les révéler. Eau douce et salée, torrent froid ou plage de sable fin où les brochets, les ouaouarons et les bélugas vivent leur vie. Et des humains, de toutes les couleurs et de toutes les cultures. Une biodiversité émergeant d’un bouclier de roc, fondation d’un territoire immémorial. Les richesses immatérielles sont également innombrables; savoir-faire, savoir-être, savoir dire, récits de vie, de voyage et d’immigration, territoire sacré, territoire imaginaire. Mais la beauté n’est pas seule. Et toutes ces richesses inestimables sont en danger, pour le profit d’une seule.

Cette course à la richesse en papier, aux besoins infinis stimulés par notre imagination sans limites, notre peur de la finitude a entrainé notre civilisation dans une compétition insatiable ou besoin et avidité, science et technologie, économie et profit ont été confondus, entrainant les humains d’hier, d’aujourd’hui et de demain dans une Grande Accélération.

Avec nos connaissances, nos outils, notre agriculture, notre industrialisation et notre économie, nous sommes devenus une force produisant des transformations majeures et rapides dans l’écosphère, au même titre que les grands cycles biogéophysiques.

Cette Grande Accélération pose des problèmes socio-écologiques complexes dans le système Terre et implique que nous avons atteint ou sommes en voie d’atteindre plusieurs limites  : climatiques, écologiques, sociales, démographiques, alimentaires, économiques, politiques. Cette Grande Accélération pose donc des questions éthiques sur notre responsabilité sociétale, sur les rapports entre la nature et la culture et plus généralement sur un remaniement global de la conscience et sur les façons d’habiter la Terre.

La conscience n’est pas de notre époque, mais aujourd’hui cette conscience de l’effondrement ne doit pas être une voix qui susurre. Mille fois scandée, notre volonté d’émancipation ne doit pas s’essouffler.

Le projet VIRAGE

Pour participer à ce remaniement global, il faut pouvoir se regrouper localement tout en maintenant des liens avec le reste du monde. S’unir pour mieux VIRER, mais virer dans une direction que nous imaginons plus libre, plus juste, plus verte, plus responsable et plus solidaire.

VIRAGE, c’est le moment de se rassembler, le temps d’un d’évènement pour partager nos idées, raconter nos histoires et à célébrer cet élan de vie qui nous motive.

VIRAGE est un évènement composé de groupes d’affinités, d’artistes, de citoyen.ne.s, de penseuses et de chercheurs, interpelé.e.s par la transition socio-écologique. C’est la diversité impliquée dans ce VIRAGE qui compose les éclats de ce monde en construction et l’évènement VIRAGE, le coulis d’une grande mosaïque colorée.

VIRAGE est un grand rassemblement des forces positives unies par le plaisir, la connaissance et le travail et surtout par la nécessité d’organiser cette transition AVEC le monde.

MANIFESTE

Assourdis par l’échec retentissant du néolibéralisme, le souffle coupé devant le goufre des inégalités sociales, écoeurés de voir l’environnement pillé et saccagé sans retenue au nom d’une croissance infinie, las du pouvoir corporatif assassin, épuisés de vivre dans le contrôle médiatique et le discours unique marginalisant toute opposition, à contre-courant d’un sentiment d’impuissance exponentiel, soulevés par l’énergie féroce de l’espoir, nous nous déclarons dissidents.

Nous proclamons notre refus d’assister plus longtemps au pillage du bien commun au profit d’une élite. Nous ne serons plus silencieux, ni soumis. Dans l’urgence, nous amorçons un VIRAGE vers ce qui nous raccroche à la vie. Prendre contact, nous rassembler sous le signe du changement et de la résilience, entâmer ce mouvement qui nous mènera vers des lendemains éclairés de conscience sociale, habités par la créativité et réchauffés par nos âmes fortes et fières.

Inspiration

À la criée du salut nous voici
armés de désespoir

au nord du monde nous pensions être à l’abri
loin des carnages de peuples
de ces malheurs de partout qui font la chronique
de ces choses ailleurs qui n’arrivent qu’aux autres
incrédules là même de notre perte
et tenant pour une grâce notre condition

soudain contre l’air égratigné de mouches à feu
je fus debout dans le noir du Bouclier
droit à l’écoute comme fil à plomb à la ronde
nous ne serons jamais plus des hommes
si nos yeux se vident de leur mémoire

beau désaccord ma vie qui fonde la controverse
je ne récite plus mes leçons de deux mille ans
je me promène je hèle et je cours
cloche-alerte mêlée au paradis obsessionnel
tous les liserons des désirs fleurissent
dans mon sang tourne-vents
venez tous ceux qui oscillent à l’ancre des soirs
levons nos visages de terre cuite et nos mains
de cuir repoussé burinés d’histoire et de travaux

nous avançons nous avançons le front comme un delta
« Good-bye farewell ! »
nous reviendrons nous aurons à dos le passé
et à force d’avoir pris en haine toutes les servitudes
nous serons devenus des bêtes féroces de l’espoir

(Gaston Miron, L’homme rapaillé)

back to top